L’âge de la femme est un facteur important. Cependant, en appliquant le diagnostic génétiques préimplantatoires aux femmes âgées de plus de 40 ans et considérées comme ayant de bonnes capacités ovarienne , il est possible d’atteindre une grossesse de 25 à 30%.

Si les tests hormonaux effectués le 3ème jour de la menstruation et l’échographie montrant que la capacité et les fonctions ovariennes sont appropriées, il est possible d’appliquer la FIV jusqu’à l’âge de 45 ans. Cependant, il est recommandé de rechercher si les embryons sont normaux en termes de chromosomes avec un diagnostic génétique préimplantatoire méthode.

De nos jours, malgré le large éventail de traitements disponibles pour tous les types de l’infertilité de l’homme, le principal obstacle au traitement est l’âge de la femme. La réserve ovarienne d’une fille nouveau-née, qui est entre un et deux millions à ce moment-là, passe à 250-300 mille au cours de la première période menstruelle et continue à diminuer jusqu’à la ménopause. L’âge avancé diminue la réserve surtout après 37 ans; le taux de perte dans la réserve ovarienne est évident. En plus de cela, la qualité des ovules se détériore avec l’âge, ce qui réduit le risque de tomber enceinte et d’avoir une  enfant sain. Par conséquent, les fausses couches au début de la grossesse chez les femmes plus âgées sont plus courantes que chez les jeunes femmes . L’âge de la femme et les ovules peu numérotés dus au vieillissement sont les facteurs les plus importants pour le succès. 25-30% de succès dans la grossesse est acquis avec les femmes qui ont plus de 40 ans et sont acceptées pour avoir une bonne capacité ovarienne en appliquant le diagnostic génétique préimplantatoire.

Le «diagnostic génétique préimplantatoire» peut être appliqué afin d’augmenter les chances de

poursuivre la grossesse et avoir un enfant en bonne santé. Avec cette technique, les chromosomes,

observés comme étant plus problématiques à cet âge, sont étudiés avant d’être transférés à l’utérus afin d’éviter le transfert d’embryons anormaux. Perte dans la réserve ovarienne peut parfois se produire chez les plus jeunes, la réserve ovarienne des femmes âgées peut être plus élevé que prévu. Il est donc très important d’identifier la réserve ovarienne des femmes par des examens approfondis, échographie et tests hormonaux afin de pouvoir révéler les chances de succès et informer les patients. La patiente qui sait que la méthode de traitement appropriée est choisit, sa confiance et sa coopération facilitent la mise en œuvre du traitement en réduisant le stress psychologique.

Vous laissez une note, nous appelons!

Vidéo Galerie

Traitement à Chypre

Vidéo Galerie

Formulaire de contact

Magosa Tıp Merkezi Hastanesi – Eşref Bitlis Caddesi PK: 99450 Gazimagosa / KKTC

+90 548 860 6000
info@drhit.com

Jours de la semaine : 09:00 - 18:00
Samedi : 08:00 - 13:00

error: Content is protected !!
× Whatsapp Hattı